On entend parler du sucre quotidiennement, mais qui est-il réellement ? Il y a tout d’abord les glucides, souvent présents sur les étiquettes des produits. Petite explication.

Glucides :
Les glucides sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps. Ils représentent, avec les lipides (matières grasses) une source majoritaire d’énergie, ils sont le carburant de l’organisme.

Les glucides se décomposent en glucides simples et glucides complexes. Les glucides simples (aussi appelés sucres rapides) sont principalement présents dans l’alimentation sous forme de glucose, fructose (dans les fruits), lactose (dans le lait), saccharose (sucre en poudre) et sont assimilés très vite par l’organisme.

  • Les sucres simples (dits rapides du fait de leur assimilation rapide par l’organisme). Ils sont communément appelés sucres.
  • Les sucres complexes (dit lents du fait de leur assimilation plus lente par l’organisme).

Ce sont ces sucres-là auxquels Karéléa s’attaque dans ses produits sans sucres et sans sucres ajoutés et plus largement dans toute son offre.

Pourquoi parle-t-on des sucres avec un s ?

Les sucres (avec s) regroupent l’ensemble des matières sucrantes dont saccharose, fructose, miel, sirop de glucose-fructose, agave… Ils appartiennent tous à la grande famille des glucides et à la sous-famille des sucres simples. Les sucres fournissent de l’énergie rapidement utilisable par l’organisme.

Quel est le rôle des sucres dans l’organisme :

Les sucres apportent 4 kcal (17 kJ) par gramme. L’énergie apportée par les sucres est très rapidement disponible pour l’organisme. En plus de leur rôle de carburant pour l’organisme, ils jouent également un rôle important dans la structuration et le fonctionnement des cellules, des tissus et des organes.

En plus de ses fonctions dans l’organisme, le sucre joue aussi un rôle dans les aliments.  Il peut aider à la conservation d’un produit ou lui donner de la texture (croustillant, moelleux…). Il peut aussi atténuer certaines saveurs comme l’acide ou l’amer, et donner de la couleur. C’est grâce à ses diverses propriétés qu’on le retrouve un peu partout dans les aliments du quotidien.

Les sucres, tous égaux ?

Il existe un critère de classement des glucides, (et donc des sucres) en fonction de leur rapidité d’absorption par l’organisme: c’est l’Indice Glycémique (IG). Cet indice permet de classer les différents sucres en comparant leur effet sur la glycémie (taux de sucre dans le sang).
L’arrivée du sucre dans le sang est prise en charge par l’hormone de régulation de la glycémie (l’insuline). Cette dernière a pour rôle de maintenir la glycémie à une valeur stable. Pour cela elle transforme le sucre en excès en molécules de réserve (glycérol puis triglycérides = lipides). Un pic élevé de glycémie va entraîner une régulation rapide du sucre pouvant favoriser un stockage de ce dernier sous la forme de graisse et une sensation de faim rapide (=une envie de sucre).
Tous les sucres ne sont donc pas égaux !

INDICE GLYCEMIQUE
Source : 2007, la mesure de l’indice glycémique http://www.labo-nutrinov.com/
INDICE GLYCEMIQUE : CLASSEMENT
Source : interne - Karéléa